L’agriculture biologique 

logo français et européens agriculture biologique

D’un point de vue légal, cultiver en agriculture biologique veut dire ne pas utiliser de produits phytosanitaires issus de la pétrochimie. C’est la condition minimum pour obtenir le label AB qui est délivré par différentes organisations agrées par l’État.

Le label AB a été crée en 1981 pour permettre la reconnaissance de l’agriculture biologique . Il a été modifié récemment pour devenir européen.

La production de la ferme des Genêts est certifiée par Ecocert , l’un des principaux organismes de contrôle en France.

 

Les auditeurs d’Ecocert mènent les inspections sur site et rédigent les rapports d’audits qu’ils transmettent au siège d’Ecocert. Pour garantir la traçabilité à tous les intervenants de la filière, nos audits portent sur l’ensemble du système de production : intrants, production, transformation, conditionnement, étiquetage, stockage, distribution, importation. Des contrôles annuels de surveillance sont réalisés, dont certains inopinés, et des prélèvements peuvent être effectués pour analyse en laboratoire.

 

Les chargés de certification étudient les rapports d’audit pour évaluer la conformité aux exigences du Règlement. Si le mode de production s’avère conforme, Ecocert délivre la certification « Agriculture Biologique ». Toute non-conformité entraîne des demandes d’actions correctives et/ou des sanctions.

 

(source: Ecocert  » http://www.ecocert.fr/qui-sommes-nous »)

Mais l’agriculture bio c’est aussi un ensemble de pratiques agricoles soucieuses du respect des équilibres naturels. Outre le non-usage des produits phyto-sanitaires, elle travaille sur le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures, un respect global de l’environnement et des ressources disponibles en relançant la biodiversité.

Elle permet un lien particulier à la terre. Qui travaille en bio sait l’écouter, la sentir et s’adapter à elle. Il ne s’agit pas de la forcer à produire en l’épuisant sans souci des générations à venir, ni des autres espèces qui la peuplent. Il s’agit de respecter et d’apprendre, de produire et d’être rentable sans causer de dégâts. Et c’est possible – de plus en plus de petites exploitations agricoles le prouvent.

Les agriculteurs qui transforment leurs produits bio privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits . Pour ce faire, ils ont recours à des méthodes de production, de transformation, de cuisson, de conservation qui en préservent les qualités naturelles et le goût.

Ils privilégient également des circuits de distribution courts qui diminuent l’empreinte carbone des produits et leur assurent une relation de proximité avec une clientèle dont ils gagnent la confiance.

Oui, l’agriculture biologique joue un rôle essentiel dans la production d’une alimentation saine, la préservation de l’environnement et la création d’activités économiques locales.

Elle permet d’expérimenter des pratiques innovantes respectueuses de l’environnement  qui sont susceptibles d’être utilisées  plus largement en agriculture.

Elle protège notre santé et la terre.

Courges en été à l'ombre des feuilles.
cucurbitacées de la ferme des Genêts. Différentes variétés .

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \ »éditer\ » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Sur le même sujet, pour en savoir plus :

Le terroir ardéchois

La gestion de l’eau

L’arboriculture